Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner Anthroposophie

Questionnements, essais et contenus portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner.
Beaucoup d'articles sur ce site requièrent un travail d'étude sérieux, portant sur des connaissances épistémologiques et ésotériques, pour être compréhensibles.

Citation
  • « (...) immédiatement après avoir franchi le porche de la mort, l'être humain voit disparaître le monde de ses pensées. Ses représentations, ses forces pensantes, perdent leur caractère subjectif, elles deviennent des forces agissantes qui se répandent dans l'univers. L'homme voit alors se détacher de lui tout ce qu'il a vécu consciemment au cours de sa vie sur terre, entre la naissance et la mort. Mais - et cela se passe en peu de jours -, tandis que la vie terrestre perçue dans la pensée s'éloigne de lui et se perd dans le vaste univers, tout ce qu'il a vécu inconsciemment pendant les périodes de sommeil surgit de son être intérieur et affleure à sa conscience. Et ce sous une forme telle qu'il le revoit à rebours pendant un temps qui est à peu près le tiers de sa vie terrestre.
    Pendant ce temps, l'être humain est en fait très occupé de lui-même. On pourrait dire que pendant cette période, il est encore intensément lié à ce qui a constitué sa vie personnelle sur terre. Il est encore entièrement uni à ce qu'il a éprouvé pendant les nuits, durant son sommeil. »

    Christiana (Oslo), 17 mai 1923 – GA226

    Rudolf Steiner
Boussole d'orientation

Comment s'orienter sur le site Soi-esprit.info?

Cliquez sur l'image de la boussole 
(Patience : chargement lent... mais page utile)
Voir aussi “Débutants ou « confirmés » ?

 

(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)

Bébé et sens de la vie

Extrait de la douzième conférence du cycle «Facteurs de santé pour l’organisme social»
Berne, 9 juillet 1920
Rudolf Steiner – GA198
2e édition (en langue allemande)
Éditions Anthroposohiques Romandes - 2021
Traduction : Jean-Marie Jenni

 

« (…) Lorsqu'on s'est habitué au questionnement scientifique actuel, on peut certes dire qu'il n'est pas nécessaire de se poser la question du sens de la vie. On vit sans se poser cette question. On n'a pas besoin de se la poser si l'on considère que c'est une question arbitraire. Or on ne se la pose pas par pur arbitraire, mais on remarque, ou on devrait remarquer, que si l'on ne trouve pas de sens à la vie celle-ci devient absurde. Ne pas se poser cette question, c'est constater l'absurdité de la vie. C'est l'important. Il y a une grande différence à se poser cette question par arbitraire ou à se la poser parce qu'on a reconnu clairement que ne pas le faire, c'est admettre l'absurdité de la vie. Mais cela veut dire aussi ne pas reconnaître l'esprit lui-même. Celui qui ne se pose pas la question du sens de la vie refuse l'esprit. C'est de ce point de vue seulement qu'une lumière est jetée sur le véritable sens de la vie, on peut alors dire ceci : la vie a un sens parce que le monde supra-sensoriel a besoin du monde sensoriel pour être complet. Vous verrez alors l'erreur infinie qui s'est emparée de la pensée actuelle. Car l'éducation de l'humanité civilisée qui a pris cours ces derniers trois ou quatre siècles a fondé une société dans laquelle tout le monde, entre la naissance et la mort, doit être heureux à tout prix, doit faire à tout prix toutes les expériences possibles. 

Mais d’où vient que l’on pose ainsi la question du sens de la vie ? Cela vient du fait que l’on ne sait plus que le sens de la vie sensorielle est dans le supra-sensoriel, de ce qu'est apparu au cours des trois ou quatre siècles passés un matérialisme tel qu'on ne cherche le sens de la vie que dans la vie terrestre, donc dans la seule satisfaction des désirs. Cela fait surgir des idéaux socialistes comme le léninisme et le trotskisme. Ce ne sont que les expressions du sens matérialiste et l'on ne peut pas les évacuer autrement qu'en retrouvant une sensibilité d'ordre spirituel. (…) »

Rudolf Steiner 

[Caractères gras S.L.] 

 

Note de la rédaction
Un extrait isolé issu d'une conférence, d'un article ou d'un livre de Rudolf Steiner ne peut que donner un aperçu très incomplet des apports de la science de l'esprit d'orientation anthroposophique sur une question donnée.

De nombreux liens et points de vue requièrent encore des éclairages, soit par l'étude de toute la conférence, voire par celle de tout un cycle de conférence (ou livre) et souvent même par l'étude de plusieurs ouvrages pour se faire une image suffisamment complète !
En outre, il est important pour des débutants de commencer par le début, notamment par les ouvrages de base, pour éviter les risques de confusion dans les représentations.

Le présent extrait n'est dès lors communiqué qu'à titre indicatif et constitue une invitation à approfondir le sujet.
Le titre de cet extrait a été ajouté par la rédaction du site  www.soi-esprit.info   

 À NOTER: bien des conférences de Rudolf Steiner qui ont été retranscrites par des auditeurs (certes bienveillants), comportent des erreurs de transcription et des approximations, surtout au début de la première décennie du XXème siècle. Dans quasi tous les cas, les conférences n'ont pas été relues par Rudolf Steiner. Il s'agit dès lors de redoubler de prudence et d'efforts pour saisir avec sagacité les concepts mentionnés dans celles-ci. Les écrits de Rudolf Steiner sont dès lors des documents plus fiables que les retranscriptions de ses conférences. Toutefois, dans les écrits, des problèmes de traduction peuvent aussi se poser.
Merci de prendre connaissance
d'une IMPORTANTE mise au point ici.

 

Tous les articles de la catégorie Pensées anthroposophiques

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt