Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner Anthroposophie

Questionnements, essais et contenus portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner

Citation
  • "Lorsqu'on est intellectuel, on se croit souvent très intelligent, et on croit l'enfant terriblement borné. Mais en apprenant peu à peu à bien voir le monde, on acquiert le jugement inverse, et l'on aperçoit combien on est devenu bête depuis son enfance. Seulement, l'intelligence que l'on a acquise depuis est consciente. Mais la sagesse avec laquelle l'enfant fait le choix que nous avons décrit entre ce qu'il doit assimiler en fonction de ce qu'il a vécu dans ses existences précédentes, et ce qu'il doit rejeter dans l'éthérique universel, cette sagesse est infiniment plus grande que celle que nous acquérons plus tard."
    Christiana (Oslo), 19 mai 1923 - GA226

    Rudolf Steiner
Boussole d'orientation

Comment s'orienter sur le site Soi-esprit.info?

Cliquez sur l'image de la boussole 
(Patience : chargement lent... mais page utile)
Voir aussi “Débutants ou « confirmés » ?

 

(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)

veneration

Extrait de la treizième conférence du cycle «Facteurs de santé pour l’organisme social»
Dornach, 10 juillet 1920
Rudolf Steiner – GA198
2e édition (en langue allemande)
Éditions Anthroposohiques Romandes - 2021
Traduction : Jean-Marie Jenni

 

« (…) Regardez le savoir que les hommes avaient au milieu du 15e siècle ! Actuellement, on se moque de ce savoir. On le considère comme infantile, comme le savoir d'une humanité infantile. On dit aujourd'hui : voyez comme nous avons atteint les sommets magnifiques de la science ; nous avons une vraie chimie, une vraie physique, une vraie biologie etc. Or il y a une grande différence entre les anciennes connaissances, si elles sont bien comprises, et le savoir d'aujourd'hui, dépouillé de racine. Si vous regardez les connaissances d'avant le 15e siècle, vous verrez que l'être humain y mettait toujours quelque chose de lui-même, il se liait aux connaissances qu'il tirait du monde. Songez donc, lorsque vous réfléchissez intelligemment et avez toutes les idées possibles par exemple à propos d'un arbre, que vous êtes conscient que dans cet arbre se trouve encore bien plus que ce que vous en savez ; il en va de même d'une fleur ou d'un cristal. C'est dans le monde moderne, qui a versé totalement dans la mécanique, que l'être humain semble se trouver en quelque sorte devant un objet idéalement transparent. Nous connaissons les forces mécaniques sur lesquelles s'édifie un objet. Dans la machine que nous construisons, le mécanisme nous est totalement transparent. L'être humain a donc édifié sa connaissance du monde sur le modèle de la technique ; il en a tiré sa conception du monde et, pour lui, l'univers est une grande machinerie.

Comme dans l'ordre de notre culture mécanique nous avons perdu toute vénération devant les énigmes, puisque la machine est transparente, nous avons précisément besoin aujourd'hui de nous relier à l'être humain, afin de retrouver la dimension de l'esprit. Les gens, qui étaient encore capables de chercher aussi l'esprit dans les objets de la nature, n'avaient pas besoin comme nous de rechercher l'esprit en l'être humain. Nous qui, par la pensée mécaniste, nous sommes peu à peu extraits de la compréhension du monde, et en avons édifié une conception mécaniste qui maintenant se reflète dans la vie de notre âme, nous avons besoin d'une science de l'esprit, vivante, capable,comme nous l'avons vu aujourd'hui, de nous relier à nouveau à la vie du cosmos. Mais pour nous relier véritablement à ce cosmos, nous devons d'abord changer quelque chose dans notre intériorité. C'est ce besoin que veut satisfaire, partout où elle apparaît en pratique, la science de l'esprit d'orientation anthroposophique. (…) »

Rudolf Steiner 

[Caractères gras S.L.] 

 

Note de la rédaction
Un extrait isolé issu d'une conférence, d'un article ou d'un livre de Rudolf Steiner ne peut que donner un aperçu très incomplet des apports de la science de l'esprit d'orientation anthroposophique sur une question donnée.

De nombreux liens et points de vue requièrent encore des éclairages, soit par l'étude de toute la conférence, voire par celle de tout un cycle de conférence (ou livre) et souvent même par l'étude de plusieurs ouvrages pour se faire une image suffisamment complète !
En outre, il est important pour des débutants de commencer par le début, notamment par les ouvrages de base, pour éviter les risques de confusion dans les représentations.

Le présent extrait n'est dès lors communiqué qu'à titre indicatif et constitue une invitation à approfondir le sujet.
Le titre de cet extrait a été ajouté par la rédaction du site  www.soi-esprit.info   

 À NOTER: bien des conférences de Rudolf Steiner qui ont été retranscrites par des auditeurs (certes bienveillants), comportent des erreurs de transcription et des approximations, surtout au début de la première décennie du XXème siècle. Dans quasi tous les cas, les conférences n'ont pas été relues par Rudolf Steiner. Il s'agit dès lors de redoubler de prudence et d'efforts pour saisir avec sagacité les concepts mentionnés dans celles-ci. Les écrits de Rudolf Steiner sont dès lors des documents plus fiables que les retranscriptions de ses conférences. Toutefois, dans les écrits, des problèmes de traduction peuvent aussi se poser.
Merci de prendre connaissance
d'une IMPORTANTE mise au point ici.

 

Tous les articles de la catégorie Pensées anthroposophiques

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt


Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Cookies fonctionnels
Boutons sociaux
AddThis
Accepter
Décliner
Analytics
Analyse de trafic
Google Analytics
Accepter
Décliner
Catégorie de cookies vide
Pas d'autres cookies ici
Rien à signaler ici
Accepter
Décliner