(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)

 

Voici quelques extraits du "Cours aux agriculteurs, Édition Novalis 2003, qui montrent que R. Steiner y demande fréquemment de faire des expérimentations et qu'il se réfère à la pratique et à l'observation du paysan :

Page 22, chapitre : À titre d'introduction, lignes 5 à 9: " ... car les choses ne peuvent atteindre leur valeur pratique que si le contenu du cours reste tout d'abord à l'intérieur du cercle des hommes de métier est expérimenté par les agriculteurs. Il y a des choses qui auront besoin de quatre années d'expérimentation."

Page 37, 1re conférence, lignes 7 à 9: "En matière d'agriculture, ne peut porter un jugement que celui qui tire son savoir du champ, de la forêt, de l'élevage."

Page 68, 2e conférence, lignes 5 à 8 : ''Il y a cette particularité - et je serais heureux si ces choses pouvaient être vérifiées, car une vérification en donnera sûrement la confirmation ... "

Page 68, 2e conférence, lignes 25 à 27 :"cela exige naturellement qu'on développe une authentique science permettant de savoir de combien d'animaux d'une certaine espèce on a besoin sur un domaine donné. "

Page 114, réponses aux questions après la 4e conférence, 1re ligne: ''je pense - tout cela doit être soumis à des essais. "

Page 116, réponses aux questions après la 4e conférence, ligne 8 : "là-dessus, on pourrait effectivement faire des essais ... Il faut essayer par soi-même. Pour cette question, il sera relativement très facile d'établir les essais ... Et réaliser de cette façon des essais très intéressants sur la formation de la graine. "

Page 122, réponses aux questions après 4e conférence, lignes 12 à 33 :

Question :Quand on doit fumer de plus grandes surfaces, doit-on évaluer le nombre de cornes de vache à utiliser uniquement selon son sentiment?

Réponse de R. Steiner : Je ne le conseillerais pas. Dans un tel cas, je pense vraiment qu'il faut tout de même être raisonnable. J'aimerais conseiller qu'on fasse d'abord tout pour obtenir les résultats les plus favorables par des essais faits selon le sentiment, et qu'on commence ensuite, pour tenir compte du monde actuel, à transcrire cela en chiffres, afin d'obtenir de véritables barèmes dont les gens pourront ensuite se servir. Je conseillerais ceci: si quelqu'un, de par sa disposition d'esprit, est doué pour faire cela selon son sentiment, qu'il le fasse, mais dans son comportement vis-à-vis des autres personnes, qu'il ne se conduise pas comme s'il n'appréciait guère les barèmes et qu'il donne tout cela aux autres personnes sous forme de données chiffrées et de barèmes. Vraiment, tout devra être transformé en chiffres et en totaux permettant de faire des calculs.

Pages 218 219, 8e conférence 8e du16 juin 1924

"Naturellement je ne pouvais donner sur ces choses que quelques orientations, mais qui, dans ce domaine précisément, peuvent être pendant longtemps les bases pour les essais les plus divers. Si on les introduit maintenant dans le travail de façon pleinement expérimentale, des choses remarquables en résulteront. Cela doit aussi nous donner le fil conducteur pour savoir comment nous pouvons traiter ce qui a été

donné ici dans ce cours. Je suis entièrement d'accord avec ce que les agriculteurs qui ont participé à ce cours ont décidé, ont décidé avec rigueur, à savoir que ce qui est venu vers ceux qui ont participé à ce cours reste d'abord à l'intérieur du cercle des agriculteurs pour y être porté au stade d'essais et qu'ensuite la communauté des agriculteurs - ce cercle-, si elle pense qu'elle est assez avancée dans ses essais, décide à quel moment les choses peuvent être publiées. "

Allocution du 11 juin 1924 - Page 233 lignes 5 à 12: "C'est réellement un fait profondément satisfaisant qu'à la suite des orientations données dans ces conférences - pour commencer il ne peut bien entendu s'agir que d'orientations - un certain nombre de personnes qui seront pour ainsi dire porteuses de ses expérimentations se soit trouvées pour faire des essais, confirmer ces orientations et montrer comment elles peuvent être exploitées dans la pratique

''Du point de vue chronologique, cette fondation est née lorsque, au départ, à la suite de différentes demandes, Monsieur Stegemann s'est déclaré prêt à communiquer certaines choses de ce qui, au cours des dernières années, a été débattu entre lui et moi au sujet de toutes sortes d'orientation concernant l'agriculture et de ce que, dans un sens ou dans un autre, il a pu expérimenter sur son domaine agricole par ses tentatives qui méritent toute notre reconnaissance.»

Le sténogramme du cours aux agriculteurs a été maintenu durant de nombreuses années exclusivement dans le cercle des agriculteurs qui y avaient assisté. Steiner avait indiqué qu'on ne devait pas publier ce texte avant d'avoir obtenu les résultats attendus. Il est donc bien question d'expérimentation.

 

Le texte ci-dessous est un copier-coller du document PDF que l'on peut trouver ici : https://www.soin-de-la-terre.org/wp-content/uploads/Rudolf-Steiner-et-lexperimentation-dans-le-Cours-aux-agriculteurs.pdf Il s'agit du site Internet de l'Association pour la recherche sur les pratiques en agriculture biodynamique.