Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner

Questionnements, essais et considérations portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner
Annonces d'événements (groupes de recherche, de lecture, cours, conférences…).

Citation
  • "Il serait bien fâcheux pour notre mouvement que ceux qui n'ont pas encore la perception du monde spirituel acceptent aveuglément ce qui en est dit. Je vous demande, comme je l'ai demandé à Berlin, que ni une autorité, ni la foi, ne vous fasse accepter quoi que ce soit de ce que j'ai pu dire et que je pourrai dire à l'avenir. Même avant de posséder la clairvoyance, l'homme a la possibilité de contrôler les données de l'observation clairvoyante. Je vous prie de ne pas croire sur parole ce que j'ai jamais pu dire concernant Zoroastre et Jésus de Nazareth, Hermès et Moïse, Odin et Thor, et le Christ Jésus lui-même. Déshabituez-vous, je vous en prie, du principe d'autorité, car ce principe nous ferait grand tort."
    Christiana (Oslo), 17 juin 1910 - GA121

    Rudolf Steiner

 

Dans une méta-analyse publiée en août 2021 dans la revue Environmental Chemistry Letters, Amélie Christel d’AgroParisTech, Pierre-Alain Maron et Lionel Ranjard de l’INRAE de Dijon font une synthèse des publications scientifiques disponibles sur le lien entre les systèmes de culture et les propriétés écologiques du sol. Cette méta-analyse permet de comparer l'impact de l’agriculture conventionnelle, de la biodynamie, de la bio et de l’agriculture de conservation des sols, sur les qualités du sol.

Une synthèse de cette méta-analyse, rédigée par M. Quantin, est publiée sur la page : https://biodynamie-recherche.org/meta-analyse-impact-positif-de-la-biodynamie-sur-les-qualites-du-sol

 

Parmi les conclusions que rapporte cette synthèse, on relèvera ceci:

"L’agriculture biodynamique apparaît comme le mode de culture avec le meilleur impact sur les qualités écologiques du sol. 70% des indicateurs biologiques mesurés en biodynamie sont supérieurs à l’agriculture conventionnelle, et 52% des indicateurs microbiologiques sont supérieurs à l’agriculture biologique. Le système biologique se situe en seconde position, avec 69% des paramètres biologiques supérieurs à l’agriculture conventionnelle. L’agriculture de conservation serait en troisième place, 57% des paramètres favorables en comparaison du conventionnel, avec un manque d’homogénéité dû au faible nombre de publications sur l’agriculture de conservation.

Comment expliquer ces différences ?"

À lire sur la page précitée, du site biodynamie-recherche.org

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt