Pensées anthroposophiques

Extraits de conférences de Rudolf Steiner portant sur diverses questions, thèmes, situations... abordés sous différents points de vue et sous l'éclairage de la science de l'esprit d'orientation anthroposophique.

 

(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)

 

Extrait du cycle de conférences « Les exigences sociales fondamentales de notre temps »,
4ème conférence
Rudolf Steiner – GA 186
Éditions Dervy
Traduction Marie-France Rouelle. Revue par Gudula Gombert

 

(Temps de lecture: 4 - 8 minutes)

 

Extrait du cycle de conférences « Les exigences sociales fondamentales de notre temps »,
7ème conférence
Rudolf Steiner – GA 186
Éditions Dervy
Traduction Marie-France Rouelle. Revue par Gudula Gombert

 

(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)

 

Extrait de "Le seuil du monde spirituel" (récits aphoristiques),
Chapitre I « De la confiance que l'on peut avoir dans le penser et de la nature du psychisme pensant. De la nature de la méditation. »
Rudolf Steiner – GA 17
Éditions Triades poche

 

(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)

 

Extrait de "La Philosophie de la Liberté",
Chapitre III « Le penser au service de l'appréhension du monde »
Rudolf Steiner – GA 3
Éditions Novalis
Traduction Geneviève Bideau

 

(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)

 

Extrait de "La Philosophie de la Liberté",
Chapitre III « Le penser au service de l'appréhension du monde »
Rudolf Steiner – GA 3
Éditions Novalis
Traduction Geneviève Bideau

 

(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)

 

Extrait de la conférence du 10 novembre 1908, 8ème conférence du cycle
« Le Moi, son origine spirituelle, son évolution, son environnement »
Rudolf Steiner – GA 107
Éditions Anthroposophiques Romandes
Traduction Marie-Eve et Victor Bott

 

(...)

En règle générale, l'homme ne se soucie de l'état de maladie ou d'une forme particulière de maladie que lorsqu'il en est atteint et, en principe, ce n'est guère que la guérison, sa guérison à lui qui l'intéresse. Parfois, peu lui importe de savoir comment il guérira, et il lui est extrêmement agréable de ne pas avoir à se soucier de ce « comment ». Ceci, pensent la plupart de nos contemporains, est l'affaire des gens de métier.

(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)

 

Extrait de la conférence du 10 novembre 1908, 8ème conférence du cycle
« Le Moi, son origine spirituelle, son évolution, son environnement »
Rudolf Steiner – GA 107
Éditions Anthroposophiques Romandes
Traduction Marie-Eve et Victor Bott